• REGION VAKINANKARATRA
vakinankaratra

La région Vakinankaratra est localisée dans la partie sud des Hautes Terres centrales de Madagascar. Elle occupe une superficie de 19 250 km2. Elle est constituée aujourd’hui de 7 districts dont 2 urbains (Antsirabe I et Ambatolampy) et 5 ruraux (Antanifotsy, Faratsiho, Antsirabe II, Betafo, et Mandoto). Elle est composée de 86 communes et 1002 fokontany.

A travers un protocole d’accord signé en 2005, le Conseil Régional d’Auvergne a souhaité mettre en place un projet global de coopération décentralisée avec la Région du Vakinankaratra.

Deux axes de coopération entre la Région Auvergne et la Région Vakinankaratra :

Axe 1 : Développement numérique

L’axe a été lancé lors de la visite du Président de la Région Auvergne, M. René Souchon, en octobre 2011. Il vise à la création d’un centre numérique équipé de matériel informatique dont un système de vidéoconférence, pour développer les échanges d’information et la formation à distance, à Antsirabe.

Axe 2 : Tourisme solidaire et développement local (réseau Accueil villageois) Le projet vise la création et la promotion de sept villages écotouristiques.

  • AUF (Agence Universitaire de la Francophonie)
auf

A la fin des années quatre-vingts, l’AUF (Agence Universitaire de la Francophonie) s’engage dans la mise en œuvre d’un dispositif d’appui aux universités de la Francophonie du Sud. Des centres d’accès aux bases de données scientifiques pour le public universitaire de 3e cycle sont installés au sein des établissements d’enseignement supérieur. Le premier est ouvert au Sénégal, à Dakar en 1991.

En 1997, 15 centres sont fonctionnels. Le premier réseau de structures francophones connectées à Internet est né. Une nouvelle étape est franchie en 1999 avec l’ouverture des centres SYFED à d’autres formes d’actions et une nouvelle dénomination : Campus numériques francophones (CNF).

Les campus répondent à des besoins de formation, de production de contenus pédagogiques, d’enseignement à distance, de mise en réseau et de circulation de l’information scientifique et technique.

Le réseau compte aujourd’hui 39 CNF dans 42 pays, majoritairement en Afrique subsaharienne.